• jmarvilletherapeute

Zion Williamson fait appel à la Kinésiologie...


Zion Williamson est un jeune joueur américain de basket-ball. Né le 6 juillet 2000 à Salisbury en Caroline du Nord . Il mesure 1,98m et pèse 129 kg.


Williamson évolue au poste d'aillier fort aux Pelicans de la Nouvelle-Orléans opéré en octobre 2019 du genou droit après une déchirure du ménisque externe fait appel à des kinésiologues pour sa rééducation.


Interviewé par le magasin LA PRESSE (Publié le 7 novembre 2019) Williamson nous exprime son ressentis :


«Je me sens plus fort jour après jour. Les kinésiologues me disent que mon genou devient plus solide et je peux sentir la différence tous les jours», a déclaré Williamson, âgé de 19 ans et sélectionné au premier rang lors du dernier repêchage. Son équipe avait annoncé une indisponibilité de deux mois mais sa convalescence pourrait être plus rapide et ne durer qu’entre quatre et six semaines.

Le jeune homme, qui souffrait du genou depuis plusieurs mois, ne sait pas exactement quand et comment est survenue sa blessure, mais il se souvient d’avoir ressenti une douleur après un match de pré-saison face aux Spurs de San Antonio.

Williamson, phénomène physique de 2,01 m et 129 kilos, n’était «pas du tout nerveux» avant son opération. «Je me disais juste, allons-y et finissons-en afin de pouvoir débuter la convalescence».



déchirure d'un ménisque



Comment soigner le genou en séance kinésiologie ?


Ce qu'il faut savoir avant tout c'est qu'un kinésiologue peut travailler en association avec un ostéopathe et un kinésithérapeute. Ces deux pratiques travaillent sur le biomécanique et la motrécitée du corps. Le kinésiologue lui suite aux soins appliquées par un des deux praticiens va accompagner le sportif sous plusieurs phases :


- Libération du Stress Émotionnel (LSE) : Le corps à une mémoire la kinésiologie va nous permettre d'établir un dialogue avec l'inconscient pour dénouer les blocages énergétiques et émotionnels. Tout choques émotionnels sont christalisés au niveau de Limbique qui est en lien avec la mémoire et l'inconscient.

Il est important de libérer cette charge émotionnelle négative car lors de la reprise de l'entraînement et de la compétition le sportif va être tendu, va avoir peur de se reblésser donc son jeu va être en baisse.


- Travail en sédation ou en tonification : A la suite d'un traumatisme le muscle est en sous-énergie ainsi que les différentes cellules du fuseau neuro-musculaire et organes tendineux de golgi. Le rôle du kinésiologue est de créer sur le muscle une action de détente (sédation) si le muscle est contracté ou une action de renforcer (tonification) si le muscle est affaibli.


- Travail en acupressure : L'acupressure est une méthode simple qui peut parfois soulager rapidement certaines douleurs et certains traumatismes, qui peut améliorer l'état général si elle est pratiquée régulièrement (par exemple pour les rhumatismes) et qui a l'avantage de sensibiliser les individus au fonctionnement énergétique. Une action de stimulation, de dispersion et une action de tonification, qui implique des techniques de pression légèrement différentes. Elle agit également sur les méridiens.


- Travail de renforcement et d'étirement : Il existe plusieurs types d’étirements dont trois connus : statiques, balistiques et le mode contracter-résister.

Ces trois types d’étirements ont tous le même but, soit d’améliorer la souplesse des muscles soit de renforcer les muscles.


L’étirement statique : On doit maintenir la posture de 30 à 60 secondes sans faire de rebonds. L’étirement doit créer un léger inconfort au niveau du muscle étiré et ce, tout en étant sous le seuil de la douleur. (3 sur 10 selon l’échelle de la perception de la douleur). De plus, pour un maximum de résultats, il est recommandé de faire de deux à trois séries pour chaque exercice d’étirement.


L'étirement balistique : Il est composé de mouvements dynamiques avec une amplitude élevée. L’étirement balistique peut être efficace lors de l’échauffement afin de mieux préparer le corps à l’effort. En outre, les étirements doivent compter environ 15 répétitions de chaque côté.


L'étirement en mode contracter-résister : consiste à contracter le muscle étiré pendant quatre secondes et à le relâcher quatre secondes. La séquence doit être répétée quatre fois. L’étirement du muscle se fait tout au long de la séquence.





  • White Facebook Icon
  • White Google+ Icon
  • White Instagram Icon