• jmarvilletherapeute

L'abandon

Mis à jour : août 29



Attention : l'article que je partage en toute conscience et bienveillance est à titre informatif et tiré d'expériences personnelles. A travers ce texte, je vous fait part de mes connaissances et j'aborde la thématique avec ma propre perception et l'interprétation de mes propres ressentis.



L'abandon fait partie des cinq blessures (rejet, humiliation, trahison et injustice) qui empêchent chaque personne d'être soi-même. Cette blessure est souvent due à un traumatisme vécut à l'enfance mais nous pouvons déjà dans le ventre de notre mère nourrir une des cinq blessures.


Nous avons tous dans notre expérience de vie abandonné (séparation) soit être abandonné par une personne chère à notre coeur (décès, séparation) ou la perte d'un animal. Ce traumatisme difficile à vivre va développer en nous des blocages qui vont nous empêcher d'avoir une vie sociale et sentimentale.

Est-ce la peur d'aimer à nouveau ? La peur de revivre une situation ou ce sentiment d'abandon ?


Les personnes vivant ce conflit vont pour se protéger développer :


-un mécanisme de défense : ne voulant revivre cette souffrance dans une relation à l'autre pour se protéger, elles vont se replier sur elles-même et refuser tout contact avec le sexe opposé. A cela va s'accompagner des sentiments d'injustice (subir), d'insécurité, d'impuissance, de trahison, de révolte, de dépression ou d'auto-mutilation.

Inconsciemment la pluspart des personnes vont nourir une forme d'espoir et ce désir de reconquérir l'être perdu et cela par tous les moyens.


- un mécanisme de dépendance : l'abandon ruine les relations de ceux qui en souffrent. Comme je l'ai indiqué au début du sujet l'abandon survit à l'enfance : séparation des parents, choix d'un des deux parents de ne pas vouloir d'enfant, la mère qui laisse son enfant, un décès ou simplement un parent qui est absent du foyer car il travail beaucoup peut être perçu par l'enfant comme une forme d'abandon. Elle peut également ressentis à l'arrivée d'un petit frère ou d'une petite soeur.

De l'enfance à l'âge adulte les personnes subissant cette blessure vont développer un sentiment de manque de confiance en eux, peuvent se dévaloriser, d'échec, un défi à être heureux et une dépendance à l'affection chez l'un comme chez l'autre. Ces sentiments vont avoir une emprise importante dans leur vie car ils vont se sentir coupable.


La blessure d'abandon peut être également transmis par la mère dans le ventre. Si la mère dans son chemin de vie a vécu une de ces formes d'abandon par l'ADN et les cellules elle va transmettre ce sentiment d'échec, de mal être au niveau de l'amour. Ce manque d'amour peut entrainer tout au long de la vie des personnes qui souffrent inconsciemment de l'abandon une dépendance à la relation.

Elles vont fantasmer du couple parfait en étant seule mais quand elles seront en couple la peur de perdre leur partenaire va s'installer.

Les personnes vont s'accrocher, étouffer ou mettre une forme de manipulation inconsciente pour avoir l'attention des partenaires qui vont être dans un mécanisme de fuite, distant. ou inaccessible. Elles vont également tout faire pour plaire pour ne pas décevoir.



Comment vaincre la peur de l'abandon ?


Il existe plusieurs outils pour vaincre cette blessure mais dans un premier temps il est important de prendre conscience de ce traumatisme et qu'il peut être la cause de nombreux facteurs. Ensuite améliorer l'image de soi (estime de soir), la confiance en soi, identifier ses qualités, ses points forts et les renforcer, apprendre à aimer la solitude car elle n'est pas une fin en soi car elle nous apprend à nous recentrer sur nous-même, apprendre à gérer ses émotions et à faire confiance en l'autre.






  • White Facebook Icon
  • White Google+ Icon
  • White Instagram Icon