• jmarvilletherapeute

L'imagerie mentale

Mis à jour : août 29



Nous allons voir dans cet article que l’imagerie mentale est un très bon outil dans l’entrainement technique, la gestion des émotions et des temps de récupération, qui font partie de l’entrainement invisible. L'imagerie mentale, c'est quoi ?


L'imagerie mentale repose sur le fait que des connexions neuronales se font au niveau du cerveau et sont quasiment les mêmes qu'une scène réelle ou imaginaire.

C'est est une technique utilisée pour modifier et développer les comportements, ainsi que les émotions. Elle va permettre à la personne de retrouver la confiance, de réussir, de pouvoir se relaxer et de la technique.


Dans le domaine du sport, l’imagerie mentale ou de la visualisation est redoutablement efficace. Cette technique consiste à vivre une situation, une action, une expérience mentalement, en activant tous les 3 sens (la vue, l’audition et la kinesthésie : le toucher, les sensations de déplacement…) qui y sont liés, en tentant que l'action imaginée soit au plus proche de la réalité. A travers cela nous ne cherchons pas à travailler « que » sur la vision mais l'état recherché.


La relation entre l’imagerie mentale et la technique ?

La technique consiste à être capable de prendre la bonne décision et d’avoir la bonne exécution motrice par rapport au contexte qui nous entoure. Elle se décompose en 3 temps :

 

- La perception : quelque soit votre sport, vous tenez toujours compte de votre environnement : placements des partenaires, adversaires, vitesse,

- La décision : par rapport aux éléments retenus de la première étape, vous allez décider de l’action que vous voulez réaliser.


- L’exécution : elle est le résultat des deux premières étapes et de vos capacités physiques.  

Pour progresser techniquement, il est donc nécessaire de s’entrainer à fluidifier ces trois étapes. Les deux premières sont uniquement mentales ! Et se développent également par la vidéos.


" Exemple : un boxeur qui effectue ses games (techniques) soit devant un miroir ou dans le vide peux s'imaginer effectuer un combat contre un adeversaire. L'exercice d'imagerie consiste à visualiser le ring, la surface, l'espace utilisé., la position du boxeur adverse (la vue), ressentir les sensations internes de sa respiration entre chaque coups, de ses muscles pendant tout le moment de l'action (le sens kinesthésique), le bruit des coups et des déplacements (le sens auditif), les sensasions de contact entre ses pieds et le sol. Il va essayer d'être au plus près de la réalité pour être proche de la réussite. "


Les neurosciences ont démontré que le fait de réaliser une action motrice ou d’imaginer la réaliser activait le cerveau de la même façon car l'inconscient même si l'action est imaginaire prend l'information comme si cela était réelle. Cela rend le travail plus intéressant pour les sportifs car plus le travail, les gestes vont être répétitif plus les personnes vont mettre en place des automatismes de réussite.

Dans le sens inverse, si les sportifs visualise un échec, un élément technique raté ou un autre comportement négatif pour la performance, l'expérience va également être stockée en mémoire. Il est donc important d'entraîner des visualisations positives. C'est également le cas en période de blessures, les "bons imageant" entretiennent leurs gestes techniques et se préparent psychologiquement à leur retour, imaginent leur guérisont et le retour parfois époustouflant.


L'imagerie mentale est largement utilisée dans le développement de la force, de la vitesse, dans la gestion du stress et de la concentration avant, pendant et après la compétition.



Nous pouvons également associé le travail de l'imagerie mentale avec "des mots". Répéter plusieurs fois un mot sous forme d'ancrage à notre état d'être peut nous aider à renforcer notre performance. Une fois l'ancrage est devenu autamatisé par le cerveau nous pouvons l'utiliser dans une routine de performance sportive pour nous permettre de ressentir l'état désiré.






  • White Facebook Icon
  • White Google+ Icon
  • White Instagram Icon